Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DE LA FAMILLE DUQUENNE et son BLASON

LE BLOG DE LA FAMILLE DUQUENNE et son BLASON

Généalogie DUQUENNE voir arbre en cliquant sur le menu LIEN en bas de la page.

MARETZ Histoire

                           
Tisseur, Louis Joseph Duquesne notre ancêtre est né à Maretz vers 1757.


 Histoire de Maretz

Maretz située sur la chaussée Brunehaut indique une situation dans une zone marécageuse.
 Cette localité est pourtant occupée dès l'époque gallo-romaine (fouilles au carrefour de "la tête de mort", vers Busigny).

Le lieu est designé sous le nom de Maretz en 1096, Maerech en 1148, Maretz en 1180 (charte de Bauduin, comte de Flandre), Maareth en 1322 (archives de l'hôpital Saint-Julien), et Maarech au XIVème siècle.

En 1148, la donation des 3/4 de l'église et de l'autel de Maretz au Chapitre Métropolitain de Cambrai est confirmée par le pape Eugène III.
Par la suite, la seigneurie apppartient à l'abbaye de Saint-André du Cateau.

Le village est incendié par les Armagnacs en 1434.

 Le 14 juillet 1712 les troupes anglaise du Duc d’Ormont enferment les habitants du village de Maretz dans leur église et y mettent le feu. Près de 350 personnes périssent dans les flammes. Les 150 maisons de la paroisse sont ensuite réduites en cendres.

On entreprend de rebâtir celle-ci en 1715, mais elle est à nouveau démolie en 1793, pendant la Révolution. Elle est reconstruite en 1939 dans le style du clocher qui a été préservé.

Le hameau d'Avelu entre Maretz et Elincourt, appartient au seigneur Baudoin de BEAUREVOIR qui en 1293 donne une loi parrticulière aux habitants. Ce hameau vient renouer avec une ancienne tradition en réorganisant "la fête de la Cerise".

Maretz a été un important centre de tissages et lieu de production du fameux "Pêché mignon".

Grande commune de 1.128 hectares, située à 23 kilomètres au Sud-Est de Cambrai, Maretz compte 3.138 habitants en 1862, 2312 en 1924, 2029 en 1939, 1877 en 1955 et 1384 en 1999.

Hameaux : Avelu, Daubenton, l'Epinette, le Grand-Trou, Trou aux soldats.

La mairie est construite en 1880 sur la place suite à l'acquisition d'une maison appartenant à M. et Melle MENTION.

Au XVIIeme siècle, le village possédait deux calvaire élevés par différents desservants de la paroisse. Seul subsiste aujourd'hui ce Christ en Croix abrité (bois sculpté).

Un monument aux morts de la guerre de 1870-1871 est également présent dans la commune. Pendant la guerre de 1870, des troupes prussiennes s'installent dans le village. Ces bataillons cantonnés sont chargés de poursuivre les dernieres éléments de l'armée de Faidherbe. C'est ainsi que plusieurs soldats de l'armée du Nord tombent sur le territoire de la commune. Un monument commémore le souvenir des soldats .

Julien DETHOUR et Ernest LECOT.




Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article